Nous aimons les housses de couette en percale blanche, elles sont inusables. Avantage : à l'époque de l'obsolescence programmée, elles ont vu défiler les lave-linges mais restent vaillantes, aucun trou, aucun ravaudage. En revanche le côté face de la couette, exposé à l'air et aux poussières a jauni, tandis que le côté pile, protégé par la couette a gardé sa blancheur d'origine.

Or il y a de cela bien des années, notre professeur de dentelles aux fuseaux avait expliqué les principes du blanchissage du linge dans une lessive bouillante saturée de savon. Pas de prise de notes ce jour là, les doigts empêtrés entre les fuseaux et les fils de lin, nous le regrettons bien.

Mais commes nous étions agacée par cette couette à moitié jaunie et à moitié blanche, vu son âge canonique, nous avons décidé de la laver à 90° celsius, avec du SKIP en poudre et une cuiller à soupe de percabonate de soude, un agent blanchissant qui ne risque pas de brûler et jaunir le linge comme la Javel.

Et bien le resultat fut tout à fait acceptable malgré la méthode peu orthodoxe, une certaine blancheur revint et notre housse de couette paraissait plus éclatante après le repassage. Parce qu'elle le vaut bien!

 

M&M housse de couette