M&M Pull feutré

 

Qui peut laver un pull à 40 degrés, programme normal, puis  le mettre au sèche linge pendant 50 mn, chaleur maxi ? Junior bien sûr, jeune étudiante depuis peu et devant se prendre en charge depuis qu'elle a quitté le cocon familial. Le malheureux pull, après ce traitement de choc, est ressorti comme vous pouvez le constater taille 10 ans et complètement feutré.

PETITES ASTUCESQu'à cela ne tienne, cet accident nous a permis de vider le pot de 'crème de tartre' qui traînait depuis des années dans le placard et de suivre les conseils donnés par Paulette Houdyer dans son livre 'Nouveau guide des petites astuces de la maison' .

'Lainage feutré : le mettre à tremper une nuit dans de l'eau additionnée de bicarbonate de soude, puis le laver à l'eau savonneuse. Ensuite, le rincer, puis le baigner dans une eau mélangéee avec de l'acide tartrique, à raison de 5 cuillerées pour un litre d'eau. Laisser ainsi 6 heures, en foulant toutes les heures. Mettre à sécher.'

Nous avons donc mis le pull à tremper dans une bassine d'eau froide et de bicarbonate de soude. Le lendemain, nous l'avons passé en machine, pas comme Junior, mais programme laine/eau froide.

 

M&M acide tartrique Nous avons ensuite fait l'hypothèse que la crème de tartre achetée à Londres et l'acide tartrique ne faisaient qu'un, et avons mis le pull à tremper pendant 6 heures. Nos lecteurs trouveront certainement l'acide tartrique en pharmacie.

Au cours de ces 6 heures, non seulement nous avons foulé le pull, mais l'avons tiré dans tous les sens pour détendre les brins de laines qui s'étaient recroquevillés sous la chaleur, dans l'espoir de faire passer le pull de la taille XS à S. Nous l'avons mis à sécher.

Verdict : le pull a retrouvé 80 % de sa taille initiale.

 

M&M pull feutré 2Nous avons alors renouvelé tout le processus avec deux autres pulls de Junior, qui étaient également feutrés, malgré les soins que nous leur avions prodigués. N'ayant plus rien à perdre, nous les avons bien tiraillés dans tous les sens pendant la phase trempage à l'acide tartrique. Et une fois secs, nous avons continué ce traitement énergique : tirer les pulls dans le sens de la longueur et le sens de la largeur, sur toute leur surface, pour les détendre, jusqu'à ce que nous n'entendions plus ce crépitement électrique, signe que les pulls étaient encore feutrés.

Résultat : les pulls ont retrouvé leur douceur et moelleux, mais que se passera-t-il au prochaine lavage ? Nous vous tiendrons informés.

Et si cela ne marche toujours pas, essayez la méthode Nuncas ici

 

 


Inscrivez-vous à la Newsletter pour être informé des nouvelles rubriques.

Retour accueil et navigation